Papy boom et activités physiques : quelles tendances ?

Par Céline Riboulot, le 07 juillet 2020

Préambule : La génération du papy boom est loin d’être résignée face au vieillissement. Les baby boomers voient la retraite comme une opportunité : ils prennent du temps pour eux, font de nouvelles rencontres, se lancent dans de nouveaux projets, voyagent, se découvrent de nouvelles passions, comme le sport !

Papyboomers en train de faire du sport

Inscrivez-vous pour recevoir une notification à chaque nouvel article mis en ligne

Loading

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise de faire au moins 2h30 de sport chaque semaine pour bien vieillir, les baby boomers ne sont pas les derniers à s’adonner à des activités physiques. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la génération du papy boom aime profiter de l’offre de sport qui leur est dédiée, qu’il s’agisse de nouvelles technologies, de programmes d’entraînements en ligne ou de clubs de sport. Explications.

 

Pas une mais des générations !

Les sociologues sont nombreux à établir des classifications entre les générations. Les seniors ne font pas exception. S’il y a plusieurs écoles, nous distinguerons de notre côté deux générations parmi les personnes âgées de plus de 55 ans :

  • La génération silencieuse
  • La génération du papy boom (ou baby boom).

Chaque génération est le reflet de l’époque qui l’a vue grandir. Les seniors de la génération silencieuse sont nés entre la Grande Dépression de 1930 et la seconde guerre mondiale. Ils ont plus de 80 ans aujourd’hui. Ils sont réputés pour travailler dur et ne pas être revendicatifs. Très respectueux de la hiérarchie et de l’ordre établi, ils sont loyaux vis à vis des institutions, fidèles aux traditions, altruistes et économes.

Nés après la seconde guerre mondiale, les papy boomers sont les plus jeunes (entre 50 et 75 ans). Ils ont construit la France des Trente Glorieuses. La plupart d’entre eux ont un bon pouvoir d’achat et ont réussi leur carrière, débutant dans un contexte de plein emploi. Ils sont marqués par des valeurs de liberté, de changement, d’individualisation et d’hédonisme.

Testez gratuitement pendant 15 jours notre vidéothèque de séances ?

Ces autres articles peuvent vous intéresser :

 

Couple de baby boomers en train de faire du sport

Papy boom : qui sont les papy boomers ?

La génération du papy boom est loin d’être résignée face au vieillissement. Les baby boomers voient la retraite comme une opportunité : ils prennent du temps pour eux, font de nouvelles rencontres, se lancent dans de nouveaux projets, voyagent, se découvrent de nouvelles passions, comme le sport !

En effet, pour les baby boomers, le sport fait partie du quotidien ! D’ailleurs, selon le Baromètre Sport Santé, 80% des seniors considèrent que la pratique régulière d’une activité physique a des effets positifs sur leur santé. D’après une étude ISPOS, 66% des français estiment que l’on peut faire du sport après 70 ans, 34% après 80 ans et 16% toute sa vie. Il suffit simplement de trouver l’activité physique adaptée à votre condition physique… et à vos envies !

Activité physique : quels bienfaits pour la génération du papy boom ?

La génération du papy boom a tout intérêt à pratiquer un sport, et ce pour de nombreuses raisons.

Prendre soin de sa santé

L’activité physique permet de prendre soin de sa santé :

  • Garder sa souplesse et sa musculature
  • Repousser les signes de l’âge
  • Prévenir les maladies cardiaques
  • Maintenir son capital osseux et articulaire
  • Améliorer son endurance cardio-respiratoire…

Elle réduit aussi le risque de chute en améliorant les réflexes et l’équilibre. A côté de ça, les papy boomers pratiquant un sport améliorent leur estime d’eux-mêmes et peuvent plus facilement tisser des liens intergénérationnels et lutter contre la sédentarité. Le Dr Boris Lormeau, diabétologue, endocrinologie à l’hôpital Jean-Verdier, explique :

« L’activité physique est indispensable pour être en bonne santé (…) Faire du sport permet d’être comme et avec les autres, de retrouver confiance en soi, de se surpasser, ce qui contribue à une meilleure observance du traitement ».

Prendre soin de son cerveau

L’activité physique serait en outre bénéfique pour le cerveau. Elle freinerait le déclin cérébral et réduirait le risque de démence de 33% en moyenne (source : lettre du psychiatre).

Limiter les risques de pathologies annexes

Ce serait enfin un remède de choix contre les affections de longue durée (ALD), comme l’hypertension, le cancer, l’obésité, le diabète, etc. Depuis le 1er mars 2017, les praticiens généralistes ont d’ailleurs la possibilité de prescrire une activité physique à leurs patients atteints d’une ALD. On parle aussi de « sport sur ordonnance ».

 

Papy boomers : miser sur des sports d’intensité modérée

Pour toutes les raisons précédemment citées, les papy boomers ont donc intérêt à prendre soin de leur corps. Mais attention : si personne n’est trop vieux pour faire du sport, prenez garde à ne pas surestimer vos forces !

Mieux vaut privilégier une activité qui ne met pas à mal vos articulations et votre rythme cardiaque mais qui vous permet de renforcer vos muscles en douceur. Sur le même schéma, l’important n’est pas tant l’intensité du sport pratiqué mais la régularité.

Les sports adaptés aux papy boomers

Certains sports sont particulièrement adaptés aux seniors, c’est le cas de la marche, qui prévient l’ostéoporose. Ici, pas besoin de faire une randonnée de 3h, il suffit d’aller à pieds faire ses courses, au cinéma ou encore chez des amis sans prendre votre véhicule. Le ski de fond et les raquettes sont également des loisirs très vivifiants et qui font travailler tout l’organisme.

L’aviron est aussi une excellente activité sportive qui sollicite l’ensemble du système cardiovasculaire. Citons enfin la natation, qui tonifie les muscles en douceur, la gymnastique douce, le tai chi et même la danse, qui permet de travailler la coordination motrice et le sens de l’équilibre !

A contrario, certaines activités sont contre-indiquées, c’est le cas des sports de combat, de ceux exposant au risque de chute (comme le ski alpin) ou encore des sports collectifs imposant une longue période de piétinement.

Se préparer et s’écouter pour éviter tout risque

Dans tous les cas, avant de commencer une activité physique, quelle qu’elle soit, une consultation avec votre médecin traitant s’impose. Le sport après 55 ans nécessite par ailleurs l’adoption des bons réflexes au quotidien.

Avant une session sportive, il faut correctement s’échauffer. Pendant une séance, il est indispensable de s’écouter, de veiller à ne pas trop s’essouffler, à bien s’hydrater. Enfin, après votre activité physique, il faut bien s’étirer.

Papy boomers : du sport, oui, mais pas que !

Les papy boomers l’ont bien compris : pour vivre longtemps et en pleine forme, entretenir son capital santé est primordial. Cela passe bien évidemment par le sport, mais pas seulement ! Il faut également veiller à adopter une bonne hygiène de vie. Un certain nombre de mesures peuvent être adoptées :

  • Le choix d’un style de vie privilégiant un sommeil réparateur
  • Une consommation modérée d’alcool et de café
  • Une alimentation équilibrée
  • Une bonne hydratation
  • Une exposition quotidienne à la lumière.

Pour la génération du papy boom, le plus important est de ne pas percevoir cette démarche comme une contrainte, car les frustrations pourraient annuler ses effets positifs.

Voir les avis de nos clients

Laissez nous votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir les avis de nos clients