Quel IMC pour une femme de 60 ans ?

Par Benjamin Braquet, le 24 mars 2022
quel IMC pour une femme de 60 ans

Inscrivez-vous pour recevoir une notification à chaque nouvel article mis en ligne

Loading

Au fil des années, la prise de poids semble inévitable chez la majorité des femmes. Ce phénomène peut s’expliquer par la présence des hormones qui jouent un rôle prépondérant lors de la puberté, des grossesses et de la ménopause.

La prise de poids chez une femme de 60 ans peut également être causée par une mauvaise alimentation, une diminution de l’activité physique, le stress ou la prise de certains médicaments.

Été Indien vous indique quel est l’IMC idéal pour ne pas souffrir d’insuffisance ou d’excès de poids lorsqu’on est une femme de 60 ans.

Maitriser votre IMC grâce à un programme adapté

Qu’est-ce que l’indice de masse corporelle (IMC) ?

L’indice de masse corporelle (IMC), ou Body Mass Index (BMI) en anglais, permet d’estimer la corpulence d’une personne. Depuis 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’IMC comme la valeur à étudier pour évaluer les risques liés à l’insuffisance pondérale, à l’obésité et au surpoids chez l’adulte de 18 à 65 ans.

La connaissance de l’IMC aide à contrôler son poids quand on est senior, et à déterminer les risques relatifs à une insuffisance ou à un excès de poids. Si vous avez comme objectif une perte de poids par exemple, le résultat de votre IMC peut ainsi vous aider à choisir le régime le mieux adapté à votre corpulence. Vous pouvez donc facilement définir les aliments à manger, les activités physiques à pratiquer et les bonnes habitudes à adopter pour atteindre votre objectif minceur.

Le calcul de l’IMC se repose sur une formule mathématique qui prend en compte la masse corporelle et la taille.

indice masse corporelle ^pour une femme de 60 ans

 

Comment calculer votre IMC à 60 ans ?

L’IMC est calculé en divisant le poids (en kilogramme) par la taille au carré (en mètre) d’un individu. La formule est la même pour une femme de 18 ans que pour une femme de 65 ans : IMC= poids (kg)/taille²(m).

Un exemple de calcul de l’IMC

Dans la pratique, prenons l’exemple d’une personne qui pèse 65 kg pour une taille de 1,70 m. Pour calculer son IMC, il suffit de multiplier 1,70 par 1,70. Le résultat de cette multiplication est de 2,89. Il faut ensuite diviser son poids qui est de 65 par 2,89 (ce qui donne un IMC de 22,49 kg/m²). Ce résultat sera ensuite interprété pour déterminer son état de santé.

Selon l’OMS, les résultats d’un calcul de l’IMC peuvent être interprétés comme suit :

  • IMC inférieur à 18,4 kg/m² : personne en sous poids ou insuffisance pondérale,
  • IMC entre 18,5 et 24,9 kg/m² : personne à corpulence normale,
  • IMC entre 25 et 29,9 kg/m² : personne en surpoids,
  • IMC entre 30 à 34,9 kg/m² : personne en obésité modérée,
  • IMC entre 35 et 39,9 kg/m² : personne en obésité sévère,
  • IMC supérieur à 40 kg/m² : personne en obésité morbide.

L’insuffisance pondérale peut être causée par un trouble de l’alimentation ou une autre maladie sous-jacente. Elle peut entraîner les troubles comme l’ostéoporose ou l’affaiblissement du système immunitaire. Pour une personne sujette à ce trouble, un suivi chez un médecin nutritionniste est nécessaire pour remédier à ce problème.

Les significations selon l’IMC

S’il est compris entre 18,5 et 24,9, l’IMC indique que vous êtes en bonne santé. Votre organisme est donc plus apte à combattre d’éventuelles maladies liées aux poids.

Si la valeur de l’IMC est supérieure ou égale à 30 kg/m², l’individu est considéré comme obèse. Les risques à ce niveau sont élevés en fonction du type d’obésité qu’il développe. L’obésité modérée (grade 1) peut menacer la santé d’un point de vue métabolique (diabète…), cardiovasculaire (trouble circulatoire, hypertension artérielle…) et trouble immunitaire.

L’obésité sévère (grade 2) augmente les risques de complications et de développement des maladies liées au poids. Une personne en état d’obésité morbide (grade 3) ou plus est enfin plus sévèrement exposée aux maladies chroniques.

quel IMC pour une femme de 60 ans

 

Quel est le bon IMC pour une femme de 60 ans ?

D’après l’interprétation des valeurs de l’indice de masse corporelle qui s’adresse aux adultes de 18 à 65 ans, l’idéal pour un adulte est d’avoir un IMC compris entre 18.5 et 24,9 kg/m². L’indice de masse corporelle pour une femme à l’âge de 60 ans (ou à partir de 50 ans) est cependant différent par rapport à d’autres moments de sa vie. En général, pour une femme de cette tranche d’âge, un IMC entre 24 et 29 peut être considéré comme étant normal.

Les valeurs d’IMC inférieures ou supérieures à cette tranche d’âge sont associées à l’augmentation de risque de maladie et de problèmes de santé.

 

Comment évolue l’IMC de la femme avec l’âge ?

L’organisme et le corps de la femme sont en perpétuelle transformation. Aujourd’hui, 8 femmes sur 10 prennent plus de kilos avant et après la cinquantaine. En effet, à l’origine, la femme a naturellement une quantité de graisses plus importante que l’homme. On estime que 18 à 25 % du poids corporel de la femme est constitué de tissu adipeux contre 10 à 12 % chez l’homme. Cette réserve de graisse chez la femme est localisée dans le bas du corps (ventre, cuisses, fesses…). Une des préoccupations majeures est d’ailleurs : comment conserver un ventre plat ?

Ces réserves graisseuses sont difficiles à faire disparaître. C’est l’une des raisons pour lesquelles les femmes ont naturellement plus de mal à perdre du poids que les hommes.

L’évolution de l’IMC en ce qui concerne la prise de poids s’explique premièrement par le métabolisme de base de l’humain. Le métabolisme de base est l’énergie (calories) dont l’organisme a besoin pour assurer le minimum vital (respiration, digestion, maintien de la température du corps, fonctionnement du cerveau…). Plus il est faible, plus il est facile de prendre du poids.

La masse musculaire est le principal facteur qui influe sur le métabolisme de base. La masse musculaire de l’être humain, et principalement de la femme, diminue malheureusement avec l’âge (entre 2 et 3 % par décennie). En d’autres termes, le nombre de calories dépensé au repos est réduit au moment où l’alimentation reste souvent inchangée. Par conséquent, les calories qui étaient brûlées par l’organisme sont maintenant stockées sous forme de graisse. Cela augmente naturellement la valeur de l’IMC chez la femme plus âgée.

De plus, pendant la ménopause, la diminution du taux d’œstrogène (hormones féminines) accélère la perte musculaire dans les parties inférieures de l’organisme de la femme. Cela réduit la consommation d’énergie et donc le métabolisme de base. Ce phénomène entraîne l’accumulation de graisse dans des parties du corps comme l’abdomen, les cuisses et la hanche. Pour prévenir tous ces problèmes de santé liés à l’âge, rapprochez-vous d’Été Indien. Nous proposons divers programmes d’activités physiques qui sauront vous maintenir en forme. Avec nos exercices, vous pourrez ainsi maintenir votre poids de forme et garder un IMC fort acceptable.

Laissez nous votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.