La perte d’autonomie : quelle définition et quelles solutions ?

Perte d'autonomie des personnes âgées : quelle définition et quelles solutions ?
La perte d’autonomie : quelle définition et quelles solutions ?
16 octobre 2019

D’après l’INSEE, 2,5 millions de personnes de 60 ans et plus soit 15% de la population française sont en perte d’autonomie. Ce chiffre grimpera à 4 millions en 2050*. La perte d’autonomie est devenu un fait de société qui préoccupe les pouvoirs publics et mobilise les acteurs privés. Comment la définir et quelles solutions pour « vivre avec » ? Nous allons tenter d’y répondre dans cet article.

La perte d’autonomie, c’est quoi ?

La perte d’autonomie se définit comme l’incapacité, pour une personne souvent en situation de vieillissement, de décider et d’assurer seule certains actes de la vie courante.

C’est un processus naturel qui résulte de la baisse des capacités motrices du corps et cognitives du cerveau.

Dans la plupart des cas, elle est ressentie à son domicile. Les premiers signes sont très variables. Cela peut être par exemple :

– une grande fatigue après avoir fait son ménage alors que quelques années auparavant, cette tâche ne vous posait pas de problème.

– l’impossibilité de gérer son jardin car les risques de chute ou l’effort sont devenus trop importants.

La perte d’autonomie coïncide avec le besoin ressenti de se faire aider pour ses tâches quotidiennes. L’aide peut alors venir de la famille (enfant, fratrie …) ou de professionnels la plupart du temps appelés « aide à domicile » gérés par des structures de services à la personne.

Comment se détermine la perte d’autonomie ?

Il existe une grille nationale appelée AGGIR qui classifie les niveaux de perte d’autonomie.

Elle mesure les capacités de la personne âgée à accomplir 10 activités corporelles et mentales, dites activités discriminantes et 7 activités domestiques et sociales, dites activités illustratives.

Il existe 6 niveaux d’autonomie classés de GIR 1 à GIR 6.

Voici leur descriptif :

  • Gir 1 : personne confinée au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessite une présence indispensable et continue d’intervenants ou personne en fin de vie
  • Gir 2 : personne confinée au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et dont l’état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante ou personne dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui est capable de se déplacer et qui nécessite une surveillance permanente
  • Gir 3 : personne ayant conservé son autonomie mentale, partiellement son autonomie locomotrice, mais qui a besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d’une aide pour les soins corporels
  • Gir 4 : personne n’assumant pas seule ses transferts mais qui, une fois levée, peut se déplacer à l’intérieur de son logement, et qui a besoin d’aides pour la toilette et l’habillage, ou personne n’ayant pas de problèmes locomoteurs mais qui doit être aidée pour les soins corporels et les repas
  • Gir 5 : personne ayant seulement besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage
  • Gir 6 : personne encore autonome pour les actes essentiels de la vie courante

Perte d’autonomie : quelles aides, quelles solutions ?

La perte d’autonomie est naturelle. Il n’est pas possible de la stopper avec l’avancée en âge mais il est possible de la limiter ou de vivre avec le mieux possible.

2 possibilités :

1)   la pratique d’activités physiques pour limiter la perte musculaire et stimuler ses fonctions cardio-respiratoires. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande un minimum de 150 minutes d’activités physiques modérées par semaine

2)   des aides techniques pour son habitat. Pensons par exemple au monte-escalier qui permet de passer d’un étage à un autre sans effort et sans risque de chute. Des aides existent pour vous aider à financer un tel équipement. Il y a notamment l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) versées par les Conseils Départementaux pour les personnes de plus de 60 ans à partir de GIR 4.

Pour en savoir plus : www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr

* Source : INSEE https://www.insee.fr/fr/statistiques/4196949

Recevoir gratuitement 50 minutes d'exercices de gym douce en vidéo
Rechercher un mot clé