Souplesse des seniors : pourquoi l’activité physique est indispensable ?

Souplesse des seniors, pourquoi l'activité physique est indispensable ?
Souplesse des seniors : pourquoi l’activité physique est indispensable ?
07 avril 2018

Abonnez-vous et vous recevrez une notification par email dès qu’un nouvel article est publié sur le blog.

 

« Je suis raide comme un piquet » ! Voici un témoignage très souvent entendu lorsque l’on demande à une personne de plus de 50 ans de faire le bilan de ses capacités physiques. C’est un fait, nos capacités liées à notre souplesse corporelle tendent à diminuer avec l’âge si elles ne sont pas entretenues. Mais la souplesse, c’est quoi ?

Qu’est-ce que la souplesse ?

La souplesse fait intervenir des muscles, des ligaments mais aussi des tendons et des os. Ces différents éléments composent nos articulations et notre souplesse est directement liée à notre flexibilité articulaire.

La rencontre entre deux os est la base d’une articulation. Ces os qui se rencontrent sont maintenus par des ligaments et par les tendons de nos muscles.

Une enveloppe fibreuse et élastique entoure et délimite les articulations mobiles. C’est la capsule articulaire. Elle contribue, avec les ligaments, à maintenir en contact les structures de l’articulation et à en assurer la stabilité. Cette dernière, comme les muscles, est très extensible et participe à la qualité de notre souplesse.

A l’inverse, nos ligaments ainsi que nos tendons sont peu extensibles. Nous risquons de les déchirer si nous les étirons de manière excessive.

Certains facteurs tendent à influencer notre souplesse. Par exemple, notre patrimoine héréditaire prédétermine notre capacité à réussir facilement ou non le fameux grand écart ! Ensuite, une alimentation saine et variée ainsi qu’une hydratation suffisante participeront à la qualité de notre souplesse corporelle. Le sexe a également une influence, les femmes sont en moyenne plus souples que les hommes. Enfin, l’âge est un déterminant majeur de la qualité de notre souplesse. Il est entendu que plus on vieillit, moins on est souple… Alors comment faire pour préserver nos capacités liées à notre souplesse ?

Souplesse des seniors, pourquoi l'activité physique est indispensable ?

Je suis senior et je veux préserver et améliorer ma souplesse

Plusieurs études démontrent l’incidence de la sédentarité sur la perte d’autonomie. Le vieillissement de notre corps n’est pas forcément la principale cause de la fonte musculaire ou de la diminution de notre souplesse.

Une étude récente menée pendant deux ans conjointement par l’université Tufts de Boston aux Etats-Unis et les Hôpitaux universitaires de Genève en Suisse a concerné plus de 1500 seniors sédentaires âgés de 70 à 90 ans. Ces participants ont suivi, selon leurs capacités, un programme sportif comprenant des activités d’aérobie, de souplesse et de résistance, ou un programme d’éducation thérapeutique comprenant des exercices d’étirement et ce, pendant deux années.

La conclusion de cette étude montre que l’activité physique peut apporter des améliorations quelque soit l’âge de la personne concernée. Il est intéressant de noter que cette amélioration est également observée chez les seniors dont la mobilité était déjà réduite.

Nos capacités liées à notre souplesse peuvent donc être préservées et améliorées quelque soit notre âge.

L’activité physique régulière et sécurisée permet d’entretenir la flexibilité de nos articulations mais quelles sont les activités à privilégier ?

 

Les activités qui permettent de préserver la souplesse des seniors

La gym douce réalisée de manière régulière et sécurisée est un bon mon moyen d’entretenir ses capacités liées à la souplesse corporelle des seniors. Cette activité permet d’intégrer des exercices d’étirement et des exercices d’assouplissement favorisant la stimulation de notre souplesse corporelle. Les étirements permettent aux muscles de retrouver leur longueur optimale après un travail musculaire. Les assouplissements vont chercher à augmenter la longueur des muscles et de ce fait accroître notre souplesse musculaire et articulaire. Cette différence est importante. Les étirements lors d’une séance de gym douce vont plutôt être réalisés en fin de séance afin de détendre et d’étirer les muscles qui viennent de travailler en se contractant et en se raccourcissant. Les assouplissements doivent être abordés comme un travail de développement d’une qualité physique. Ils doivent être planifiés comme le thème principal d’une séance de gym douce.

La respiration est également importante lorsque l’on stimule notre souplesse par le biais des étirements ou des assouplissements. L’expiration doit favoriser la stimulation de notre souplesse et elle doit être spécifique suivant l’exercice d’étirement ou d’assouplissement réalisé.

Enfin, le seuil de la douleur est une donnée importante à prendre en compte. Un étirement ou un assouplissement ne doit pas être douloureux. Les positions permettant de s’étirer ou de s’assouplir doivent être correctement réalisées afin de bien stimuler la région concernée (hanche, genou, cheville, épaule, etc) et de ne pas induire des douleurs ou blessures sur d’autres parties du corps.

Des activités comme le yoga, le Pilates, le Tai Chi ou le Qi Gong permettent de stimuler et d’améliorer notre souplesse corporelle de manière efficace et sécurisée. Ces activités intègrent un travail musculaire et articulaire permettant de respecter des postures corporelles précises combinées à une respiration appropriée.

L’activité physique, réalisée de manière régulière et sécurisée, doit permettre à n’importe quel senior, quelque soit son âge, de dire « avant j’étais raide comme un piquet, maintenant je suis souple comme un roseau ».

 

Testez la 1ère semaine du programme Corpore Sano