L’activité physique en résidences seniors : quelles innovations dans les 10 prochaines années ?

qu'est-ce que la Méthode Pilates pour les seniors ?
L’activité physique en résidences seniors : quelles innovations dans les 10 prochaines années ?

Abonnez-vous et vous recevrez une notification par email dès qu’un nouvel article est publié sur le blog.

 

2 constats pour débuter :

  • Le nombre de résidences seniors est en forte croissance et la tendance va se poursuivre dans les prochaines années.

Nous en avions parlé dans notre précédent article Résidences senior : pourquoi l’activité physique devient incontournable ? en citant notamment une étude du cabinet Xerfi-Precepta prévoyant 1000 établissements en France en 2020 (contre 380 en 2012)

  • L’activité physique est un des services les mieux représentés au sein des résidences seniors

Nous n’avons pas trouvé de chiffre sur le pourcentage de résidences proposant de l’activité physique à ses « clients » mais nos échanges réguliers avec les principaux acteurs du marché (Senioriales, Domitys, Les Girandières, Villages d’Or…) nous montre que la majorité des établissements propose de l’activité physique. Nous avons par exemple récemment abordé ce sujet avec une résidence senior Saint-Etienne du réseau Senioriales.

En conclusion de ce préambule, nous nous interrogeons dans cet article sur l’approche actuelle de l’activité physique en résidence senior. Mais aussi et surtout quelles peuvent être les évolutions futures de ce service à horizon 2030 ?

résidence senior senioriales

L’approche actuelle de l’activité physique en résidence senior

Partons de la situation actuelle. En tout cas de celle que nous percevons de l’extérieur.

Quand nous interrogeons les directions ou les responsables animations des résidences, c’est souvent le même schéma organisationnel qui se dégage.

Ils font appel le plus souvent à un « coach » situé dans leur département. Son profil est soit un professionnel des Activités Physiques Adaptées et Santé (APA-S) ou bien un professeur de yoga, de danse ou de Qi Gong. Il peut être indépendant ou bien salarié dans une association ou une fédération (Sport Pour Tous, EPGV …)

Il se déplace au sein de la résidence pour encadrer 1 à 2 fois par semaine des séances collectives par groupe de 8 à 12 personnes.

 

Un enjeu dans les années à venir : passer d’une activité physique occupationnelle à une réelle démarche de prévention de la santé

Notre sentiment premier : l’activité physique en résidences seniors est trop souvent considérée comme une animation et non comme une action de prévention santé. Elle a une fonction dite occupationnelle.

Alors que de nombreuses études ont démontré qu’elle est bénéfique pour

  • prévenir certaines maladies (diabète, arthrose …)
  • lutter contre les effets du vieillissement (perte d’équilibre, sarcopénie …)

 

Selon Eté Indien Editions, c’est le médicament du 21e siècle.

 

Pour faire de l’activité physique une réelle démarche de prévention santé, cela requiert, selon nous, 3 conditions :

  • Individualiser l’encadrement.

Le collectif est nécessaire. Il apporte du lien social. Il motive. Mais il ne permet pas toujours d’aller assez loin dans la personnalisation des conseils ou des exercices proposés. Chaque personne a ses propres antécédents de santé, ses propres capacités physiques et psychiques, ses propres objectifs (perdre du poids, retrouver du tonus musculaire …). Cela demande un travail individualisé.

 

  • Evaluer les résultats d’un programme.

Pour dire si un programme d’activité physique a amélioré la santé des personnes seniors, il faut pouvoir définir des indicateurs. Ces indicateurs, il faut pouvoir les mesurer et les suivre dans le temps. C’est ainsi que nous pouvons apprécier si un résident a progressé ou non sur un item de performance (force, vitesse, équilibre, coordination …)

 

  • Accompagner dans la durée

Il y a une composante qui est souvent oubliée quand on propose un programme d’activité physique, c’est la composante « motivationnelle ». Pour qu’une démarche de prévention santé soit efficace, elle doit être durable. Pour être durable, il faut encourager la personne senior à trouver en elle, des ressorts motivationnels. Ces derniers sont importants pour lui donner envie de continuer même sans encadrement.

Groupe de seniors qui pratiquent un exercice de gym sur chaise

Quelles innovations pour l’activité physique en résidences seniors ?

Les professionnels de l’activité physique adaptée pour le public senior (dont nous faisons partie) sont de plus en plus nombreux. Le besoin est important.

Mais nous devons penser à innover pour améliorer la qualité de nos services et nous adapter aux nouveaux profils de seniors toujours plus informés et exigeants.

Chez Eté Indien Editions, nous prônons toutefois le concept « d’innovation utile ». Nous sommes partisans d’une innovation qui s’intègre dans le cadre de vie de la personne senior, qui apporte une réelle valeur ajoutée au service proposé et qui reste viable sur le plan économique.

 

3 types d’innovation nous semblent importantes pour les 10 prochaines années. Nous avons commencé à les expérimenter.

  • L’apport du numérique pour compléter les interventions des professionnels

L’outil numérique permet facilement de partager les évaluations entre tous les protagonistes (senior, coach, résidence, médecin …). Il permet aussi un accompagnement personnalisé à domicile

 

  • La formation du personnel soignant ou d’animation

Les personnels en résidence seniors ou en EHPAD sont au contact direct des résidents. Ce sont eux qui connaissent le mieux l’état de forme et ont la confiance de chaque personne. Nous pensons que les former et les accompagner dans la mise en œuvre d’actions d’activité physique est un enjeu important.

 

  • Les nouveaux équipements interactifs

Il existe déjà de nombreuses solutions numériques et audio-visuelles pour créer des exercices. Ces solutions coutent encore assez chères. Elles doivent aussi s’affranchir de la fonction purement ludique et prouver leur utilité dans une démarche de prévention de la santé. Mais elles sont stimulantes et appréciées en général des résidents. Leur évolution dans les prochaines années peut venir enrichir nos programmes d’activité physique.

Recevoir gratuitement 50 minutes d'exercices de gym douce en vidéo
Rechercher un mot clé