Stimuler son coeur et ses poumons quand on est senior

Selon l'institut national de prévention et d'éducation à la santé (INPES), la pratique régulière d'une activité physique peut permettre de retarder ou de ralentir certains processus liés au vieillissement. Elle a notamment un effet bénéfique sur le plan cardiovasculaire.

 

Comment fonctionne notre cœur ?

Pour simplifier, le cœur est un organe, un muscle et en même temps une pompe qui travaille sans relâche et qui peut éjecter lors d'un effort, à chaque battement, plusieurs litres de sang. L'oxygène dont le cœur a besoin pour fonctionner lui est apporté par un réseau d'artères dites coronaires.

En moyenne, le cœur se contracte 60 à 80 fois par minute lorsque nous sommes au repos. On parle également de pulsations à la minute. Lors d'un effort physique, le cœur peut se contracter 2 à 3 fois plus, c'est à dire dépasser les 180 pulsations à la minute.

Une formule est connue pour établir de manière approximative son rythme cardiaque maximal : Fréquence Cardiaque maximale = 220 pulsations - l'âge de la personne concernée.

Notre fréquence cardiaque maximale serait donc la soustraction de 220 pulsations et de son âge. Une personne de 60 ans aurait de ce fait une fréquence cardiaque maximale d'environ 160 pulsations par minute. Cette donnée peut être intéressante dans le cadre de la pratique d'activités physiques. Nous y reviendrons. Attention cependant car cette donnée est approximative et dépend grandement des capacités de la personne, de son entraînement et de son hygiène de vie.

stimuler son coeur et ses poumons quand on est senior

Le vieillissement cardio-vasculaire quand on est senior

De nos jours, notre cœur est capable de nous amener au delà de 100 ans. Cependant, des modifications liées au style de vie interviennent défavorablement et accélèrent son vieillissement. Tabac, cholestérol, alcool, diabète, tension artérielle et stress participent à diminuer nos capacités cardio-vasculaires.

Le tabac est l'ennemi juré des artères. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, un sujet qui fume 1 paquet par jour a 10% de chances de vivre après 70 ans.

Après 50 ans, il est donc fortement conseillé de respecter certaines règles liées à l'hygiène de vie afin de ne pas endommager ses capacités cardio-vasculaires. C'est à dire la réduction de la consommation de tabac et d'alcool. Le respect d'un régime alimentaire sain et équilibré. Egalement envisager un suivi médical régulier préventif afin d'éviter tout accident. Enfin une activité physique régulière permettant d'entretenir la fonction cardio-respiratoire.

 

Senior : l'activité physique au service de mon cœur

Le senior qui souhaite entretenir efficacement ses capacités cardiaques doit envisager d'intégrer à son style de vie une activité physique régulière et sécurisée. Avant la pratique, une consultation chez son médecin traitant et un test d'effort sont des moyens qui permettent de savoir si notre corps et notre cœur sont aptes à la pratique d'une activité physique.

Ensuite, un entraînement régulier d'activités d'endurance (marche, vélo, course à pied) et de renforcement musculaire, peut contribuer sur le long terme à diminuer la fréquence cardiaque, à améliorer la circulation par une meilleure fluidification du sang, à abaisser le taux de cholestérol, à mieux gérer les sucres et à atténuer le stress.

pratiquer des sports d'endurance quand on est senior

Bien évidemment, le sport ne fait pas de miracle car un hypertendu devra prendre son traitement, de même qu'un diabétique devra se traiter et qu'un fumeur devra arrêter ou diminuer fortement sa consommation.

Mais, si l'activité physique est réalisée de manière régulière et continue, sollicitant le cœur autour de 120 pulsations par minute (environ 20% de moins que le fréquence cardiaque maximale du senior de 60 ans), alors des bénéfices seront à noter sur la santé cardio-vasculaire. Par exemple, marcher plus de 4 heures par semaine, par rapport à marcher moins d’une heure pour des personnes âgées de plus de 65 ans est associé à une réduction de 30 % des hospitalisations pour maladies cardio-vasculaires (Source : Le Figaro santé "Sport et maladies cardiovasculaires").

Les poumons pourront également tirer un bénéfice de cette sollicitation. Il y a de toute évidence un lien entre respiration et circulation. L'activité physique peut être une mesure préventive simple contre l'insuffisance respiratoire notamment grâce à une ventilation efficace. De plus, une respiration calme et maîtrisée favorise le bien-être et l'apaisement.

La protection du système cardio-vasculaire et respiratoire doit s'envisager le plus tôt possible. Le senior en quête du "bien vieillir" doit intégrer qu'un cœur entraîné est un cœur mieux défendu. Et ça n'est pas Robert Marchand qui nous dira le contraire... Lui qui est le centenaire détenant le record de l'heure des plus de 100 ans à vélo ! (Voir l'article publié par Le Monde "Robert Marchand, 105 ans et un record dont tout le monde parle").

 

Bibliographie :

  • "Gymnastique et bien-être pour les seniors" Annick LOUVARD
  • "Mieux vivre par le sport" Docteur Christian Daulouède