Travailler sa coordination motrice quand on est senior

La coordination motrice est la capacité à réaliser un geste défini grâce à l'action du système nerveux central et des muscles. Elle nous permet de maîtriser des actions dans des situations prévisibles (stéréotypes) ou imprévisibles (adaptation) et de les exécuter de façon économique en apprenant rapidement de nouveaux gestes.

Le senior bien coordonné est un senior habile et adroit qui sait combiner des actions simultanées dans un but déterminé !

travailler sa coordination motrice quand on est senior

Comment devient-on coordonné ?

Il est fondamental d'acquérir une multitude d'habiletés motrices et gestuelles avant 10 ans. Il faut donc stimuler l'enfant par un grand nombre d'exercices moteurs divers et variés. Par exemple, un enfant ne sait pas faire de la corde à sauter, il apprend à faire de la corde à sauter... C'est là où le manque de stimulation physique d'un enfant peut poser de réels problèmes au niveau de sa motricité future.

De 10 ans à la puberté, le geste et la précision s'affinent, on travaillera davantage la répétition de gestes (habiletés dites fermées).

Pendant la puberté, la taille et le poids modifient et perturbent la coordination, il faut donc chercher à maintenir les acquis mais également intégrer des techniques spécifiques nouvelles. (Source : Allodocteurs.fr "Travailler la coordination motrice")

Mais n'ayez crainte, le fait de ne pas avoir pratiqué de sport pendant sa jeunesse ne signifie pas que vous n'êtes pas coordonnés... Un adulte actif a beaucoup plus de chance d'avoir une coordination efficace qu'un adulte sédentaire. Et ceci est d'autant plus vrai après 50 ans.

 

La coordination et le cerveau après 50 ans

50% des personnes de plus de 50 ans se plaignent de troubles de la mémoire ou de lenteur de réflexion. Ce chiffre atteint 85% chez les plus de 80 ans...

De nouvelles recherches ont démontré récemment que les cellules du cerveau parvenaient à se multiplier jusqu’au crépuscule de la vie. Et plus particulièrement les neurones de l’hippocampe participant à la mémorisation des faits récents. Néanmoins, seule une stimulation régulière leur permet d'exister. C’est pourquoi, l’acquisition de nouvelle coordination par le biais de l'activité physique se montre aussi efficace que l’activité purement intellectuelle pour préserver son cerveau.

La stimulation de la formation de connections entre les cellules nerveuses (les synapses) permet également d'entretenir l'efficacité de son cerveau. Là encore, tout au long de l’existence, l’activité intellectuelle et physique ont démontré leur efficacité pour favoriser la mise en place des synapses.

L'activité physique, par le biais d'exercices stimulant la coordination, permet de se concentrer, de réfléchir, de mémoriser et de réaliser le mouvement en question ! Bref un vrai travail d'équipe !

Une autre étude prouve que le fait de faire du sport régulièrement, en plus de se maintenir physiquement en forme, aurait des effets positifs sur la mémoire des seniors.

Des scientifiques américains ont comparé plusieurs groupes d’individus : un groupe de 29 jeunes adultes (âgés de 18 à 31 ans) et un autre de 31 seniors (âgés de 55 à 82 ans). Ils ont voulu vérifier qu’il existe un lien possible entre la santé cognitive et l’activité physique d’une personne.

Les résultats ont mis en évidence que les seniors qui marchaient plus chaque jour obtenaient de meilleurs résultats aux tests de mémoire que les seniors moins actifs.

Comme certaines formes de sénilité, notamment la maladie d’Alzheimer, entraînent un fort recul de la mémoire à long terme, l’équipe en a conclu que leurs résultats avaient des conséquences positives chez les seniors, suggérant que l’activité physique pouvait avoir un effet positif sur le vieillissement cognitif (Source : Bien Vivre Chez Soi "Seniors, le sport dope votre mémoire, le saviez vous ?").

 

Senior, activité physique et coordination

L'activité physique est donc un bon moyen d'entretenir mais également de développer la coordination des seniors en intégrant des nouveaux mouvements, des nouvelles phases motrices.

Des activités comme la gym douce, le fitness, la danse, l'aquagym, le tai chi, la gym mémoire sont à privilégier pour les seniors qui désirent travailler leur coordination et entretenir ainsi leur mémoire et leur capacité cognitive.

Les exercices proposés seront dans la plupart des cas à base de mémorisation, de dissociation segmentaire (dissocier le haut du corps et le bas du corps par exemple), de changement de rythme, de changement de plan et de latéralité (haut/bas, droite/gauche), avec ou sans matériel (poids, forme et texture évoluant).

travailler sa coordination motrice par la gym douce quand on est senior

Les exercices de coordination ayant une relation évidente avec la stimulation de l'équilibre corporel, il est donc intéressant de les réaliser afin de préserver ses capacités d'équilibration permettant de diminuer le risque de chute accidentelle après 60 ans.

Il existe un lien évident entre coordination motrice, mémorisation, préservation des facultés cognitives et amélioration de l'équilibre corporel.

Il est donc primordial d'envisager, après 50 ans, de stimuler et d'améliorer sa coordination motrice dans le but de "bien vieillir".