Pourquoi l’activité physique limite les risques de chute chez les personnes âgées ?

Pourquoi l'activité physique limite les risques de chute chez les personnes âgées
Pourquoi l’activité physique limite les risques de chute chez les personnes âgées ?
29 janvier 2018

Abonnez-vous et vous recevrez une notification par email dès qu’un nouvel article est publié sur le blog.

La règle est valable pour tous : un corps bien entretenu résistera mieux aux épreuves du quotidien et aux accidents pouvant survenir de façon inopinée. Les seniors sont plus que jamais conscients de cet énoncé puisque, avec l’âge, les os se fragilisent et une chute bénigne lorsque l’on a vingt ans peut se révéler extrêmement problématique lorsque l’on dépasse la soixantaine. Car il vaut toujours mieux prévenir que guérir, l’activité physique reste le facteur empêchant le mieux la chute de personnes âgées et, le cas échéant, leur permettant de mieux se relever une fois la chute effectuée.

Pourquoi l'activité physique limite les risques de chute chez les personnes âgées

Chute chez les personnes âgées : des chiffres édifiants

De nombreuses personnes ont connu dans leur entourage un proche ayant subi une grave chute à son domicile ou dans des lieux publics l’ayant sérieusement handicapé par la suite.

  • En France, 400.000 chutes sont recensées annuellement chez les personnes âgées.
  • Conséquence de cela : la chute est la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans avec 12.000 décès par an.
  • Parallèlement, les tristement célèbres fractures du col du fémur se chiffrent à 50.000 chaque année.
  • Tous ces aléas empêchent par la suite 40% des personnes âgées ayant chuté de rentrer chez elles car elles doivent être hospitalisées ou prises en charge durant une période plus ou moins longue.

Les chutes des personnes âgées sont massivement dues à des troubles liés à la vieillesse tels que des troubles de la vue ou de l’audition, des maladies graves comme Alzheimer ou Parkinson, des pertes d’équilibre ou de simples troubles musculaires. Ces deux derniers cas de figures peuvent être évités ou, du moins, limités grâce à la pratique physique régulière.

Comment éviter au maximum les chutes chez les personnes âgées ?

Pourquoi l'activité physique limite les risques de chute chez les personnes âgées

 

Une étude de l’INSERM le prouve : pratiquer une activité physique régulière fait concrètement baisser le risque de chuter pour les seniors. Pour prévenir les chutes chez les personnes âgées, la première des mesures à prendre est d’améliorer son équilibre voire de le retrouver s’il n’a pas été sollicité depuis longtemps. Des exercices adaptés sont mis en place pour mieux cerner son centre de gravité, cessant ainsi de devenir les victimes expiatoires des pertes d’équilibre amenant une chute pouvant handicaper sur le long terme.

Une pratique physique adaptée permettra également de se relever d’une chute quand on est une personne âgée. Savoir positionner son corps en quelques dixièmes de seconde pour éviter le pire puis ne pas aggraver la chute avec un mauvais positionnement lorsque l’on se relève : tels sont les bienfaits d’une activité physique régulière.

La chute chez les personnes âgées doit donc être totalement prise au sérieux au regard des drames se déroulant chaque année en France. Quelques exercices quotidiens ou hebdomadaires seront une manière de rassurer la personne âgée et de lui donner confiance en cas de perte d’équilibre.

Testez la 1ère semaine du programme Corpore Sano