L’exercice limite les risques de décès précoce chez les femmes seniors

l'activité physique limite les risques de décès précoce chez les femmes seniors
L’exercice limite les risques de décès précoce chez les femmes seniors

Abonnez-vous et vous recevrez une notification par email dès qu’un nouvel article est publié sur le blog.

Une étude récente menée par le docteur I-Min Lee de la Harvard Medical School a démontré que l’exercice physique réduisait les risques de décès précoce chez les femmes seniors.

L’activité physique réduit les risques de mortalité : un fait avéré

En effet, cette dernière étude américaine n’est pas une première. Nous avons déjà cité sur notre site, et notamment dans notre infographie : « les seniors et le sport en France »,  l’étude du CHU de Saint Etienne. Elle a démontré en 2016 que 15 minutes de marche rapide par jour pouvaient réduire de 22 à 33% les risques de décès chez des personnes de 65 ans et plus. Le lien entre activité physique et maintien en bonne santé chez les seniors n’est plus à prouver. En revanche, ce qui est nouveau dans l’étude de la Harvard Medical School, c’est d’avoir fait porter aux femmes seniors un accéléromètre. Cet outil a enregistré tous leurs déplacements sur plus de 2 ans en moyenne. Les données recueillis sont bien plus précises que dans la plupart des études qui se basent sur les déclarations des participants.

Le docteur I-Min Lee précise : « le fait que l’activité physique réduit le risque prématuré de décès n’est pas un fait nouveau. Nous avons de nombreuses études qui le montrent. Par contre, les précédentes études s’articulaient autour de données directement rapportées par les sujets qui, naturellement, tendent à être plus imprécises« .

Comment l’étude sur l’activité physique des femmes seniors s’est déroulée ?

L’étude a impliqué plus de 17 700 femmes avec une moyenne d’âge de 72 ans. Elles ont porté un accéléromètre chaque jour pendant plus de 2 ans en moyenne. Les chercheurs ont alors divisé le panel en 4 groupes des moins actives aux plus actives.


Pour tester notre programme Corpore Sano, remplissez notre formulaire. C’est gratuit et sans engagement !


Quels résultats ?

Les principaux résultats obtenus sont les suivants :

  • le groupe de femmes seniors qui a pratiqué le plus d’activité physique ont réduit de 70% le risque de mortalité durant la période de l’étude
  • la moitié des participantes a pratiqué au moins 28 minutes d’exercices physiques par jour soit 196 minutes par semaine
  • l’absence d’activité physique n’est pas corrélée à une augmentation des risques de la mortalité

Les limites de cette étude

2 limites sont à noter :

  1. la période du suivi des femmes seniors qui ont participé à l’étude est assez courte. Sur 2 années, il n’est certainement pas possible d’apprécier les effets à long terme d’une activité physique soutenue.
  2. les femmes qui ont pris part à l’étude sont des pratiquantes plus ou moins actives mais pratiquantes. L’étude n’intègre pas des femmes sédentaires depuis de longues années. Les résultats pourraient être différents.

Notre regard : comment qualifier une activité physique chez les seniors ?

L’étude a un mérite certain : celui de vouloir quantifier l’exercice physique chez les femmes seniors à l’aide d’un appareil de mesure : l’accéléromètre. Celui-ci est censé mesurer les mouvements frontaux, latéraux et verticaux du corps pour en déterminer la somme d’activité physique sur une journée. Mais comment dissocier l’activité physique d’une marche pour aller aux toilettes ? Est-ce que le fait de jardiner avec les mouvements que cela engendre est pris en compte dans cette étude ? Nous n’avons pas de précisions sur ce point.

La difficulté réside dans le fait de pouvoir mesurer ce qui est et ce qui n’est pas de l’activité physique parmi les gestes du quotidien. Bien sur, Eté Indien Editons promeut la gym douce, la marche, la course, le yoga, la natation … etc mais les montées d’escalier, le jardinage ou le bricolage peuvent dans certains cas s’apparenter à de l’activité physique quand ils sollicitent le coeur et les muscles.

Vu sous cet angle, la durée mesurée de 28 minutes d’activité physique par jour chez les femmes seniors qui ont participé à l’étude de la Harvard Medical School semble très peu. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande en effet 10 000 pas par jour soit environ 1 heure de marche.

Source : « Accelerometer-Measured Physical Activity and Sedentary Behavior in Relation to All-Cause Mortality: The Women’s Health Study » – étude menée par les chercheurs I-Min Lee, Eric J. Shiroma, Kelly R. Evenson, Masamitsu Kamada, Andrea Z. LaCroix, Julie E. Buring – 6 Novembre 2017

Testez la 1ère semaine du programme Corpore Sano